Les catalyseurs

HollyUn catalyseur est une substance qui favorise ou empêche une réaction sans être changé elle-même. C'est une idée qui vient de la chimie.

On pourrait donc conclure qu'aucune des fleurs de Bach n'est un vrai catalyseur. On consomme l'énergie du fleur en l'utlisant.

Néanmoins, au cours des années il y en a deux des fleurs qu'on désigne quelquefois comme les remèdes catalyseurs, dans le sens qu'on peut les utiliser pour faire bouger la situation quand on se sent bloqué.

Il s'agit de Holly et de Wild Oat.

C'est Philip Chancellor qui cite la pensée du Dr. Bach sur ce sujet dans son Manuel illustré des remèdes de fleurs du Dr Bach:

«S'il arrive qu'un cas suggère le besoin de beaucoup de remèdes, ou ne répond pas a un traitement, donne soit Holly soit Wild Oat, et il deviendra clair lesqulles des autre fleurs sera necessaires. Dans tous les cas ou la personne est un type active et intense, done Holly. Pour ceux qui sont d'un type faible et découragé, donne Wild Oat.»

On trouve aussi une suggestion du même type au sujet de Wild Oat dans une version de 1934 des Douze guérisseurs. (Holly était encore à découvrir à l'époque.)

Wild OatMais il faut souligner que l'usage 'catalyseur' de ces deux remèdes n'apparait pas dans le mot final du Dr Bach sur son système complet, Les douze guérisseurs et autrre remèdes, ce qui suggère qu'il s'agit d'un concept qui n'est que rarement nécessaire.

Comme John Ramsell dit dans son livre Questions et réponses,

«les catalyseurs du docteur... sont prévus pour l'usage seulement comme ressource finale - la prescription normale ne devrait pas être abandonnée dans l'espoir que les catalyseurs indiqueront automatiquement à l'avance les remèdes exigés.»

Comme indique John, il vaut toujours mieux choisir les remèdes de la manière normale, et permet au processus de fonctionner.

Ceci nous donne du temps et de l'espace pour nous renseigner sur nos émotions et les découvrir d'une manière douce.

Pour savoir à quelle fréquence cette «ressource finale» pourrait être nécessaire, nous avons posé la question à Kathy Nicholson BFRP.

Kathy a passé 30 ans au Bach Centre, et doit avoir aidé des dizaines de milliers de personnes pendant ce temps, en personne et au téléphone.

A’t-elle jamais recommandé un catalyseur à quelqu'un?

- Jamais.